Publié le
Vendredi 22 mars 2013

Une presse à balles pour la Codema

Le 5  mars, la Coopérative de déshydratation de la Mayenne a reçu sa presse allemande Paal. Un investissement de 1 M€ attendu depuis plusieurs années par les adhérents.

La balle de luzerne (70 cm x 1,10 m x 2,20 m) permet de conserver des fibres de 4 à 7 cm, ce qui n'est pas le cas pour les petits granulés classiques. Sur le papier, il s'agit d'un big baller électrique à poste fixe. En pratique, l'installation et le fonctionnement sont complexes. Il faut gérer la présence de fine (poudre) issue des feuilles séchées. Non seulement, elle rend le matériau difficile à manipuler, mais en plus, si on ne la récupère pas, on perd une part de la protéine (présente dans les feuilles). Un impressionnant système de tri a donc été monté : une fois la luzerne déshydratée et refroidie, la fine est triée par un tamis, récupérée, puis granulée pour être enfin réincorporée dans la balle finale.

Energie optimisée


Ce service devrait permettre de trouver de nouveaux adhérents. L'activité de la Codema reste liée à la production de biogaz de son voisin Séché. Mais la coop optimise l'efficacité de l'utilisation de l'énergie, en particulier par la fauche à plat qui permet un gain d'évaporation de 6 points d'humidité au champ (et donc une économie d'énergie). Par ailleurs, les balles ne se feront pas avec les toutes premières coupes. La luzerne aura déjà perdu une partie de son eau. La déshydrater consommera également moins d'énergie.

Le groupe PAAL

Voir plus

Le journal
18 décembre 2020 - N° 51 - Notre dernier numéro
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche