Publié le
Jeudi 9 juillet 2020

Un financement participatif pour l’abattage à la ferme

Guylain Pageot, président de l’AALVie (2e à gauche), devant un caisson mobile : “Qu’un animal quitte son exploitation pour aller mourir, cela nous pose problème.”
Guylain Pageot, président de l’AALVie (2e à gauche), devant un caisson mobile : “Qu’un animal quitte son exploitation pour aller mourir, cela nous pose problème.”
Article réservé aux abonnés

Le projet collectif d’abattage de bovins à la ferme, qui réunit 150 éleveurs de Loire-Atlantique et Vendée, lance une campagne de financement participatif. Objectif ambitieux : réunir 40 000 donateurs de toute la France.

Cette fois on entre dans le dur avec la phase “budget”. L’AALVie (1), association qui rassemble les 150 éleveurs autour du projet collectif d’abattage à la ferme, a lancé une campagne de financement participatif, à l’occasion de son assemblée générale, mardi 7 juillet. L’appel aux dons, sur la plateforme Miimosa, vise pour l’instant 20 000 euros, mais l’objectif est de réunir pas moins de 40 000 donateurs pour collecter un million d’euros. Cette somme permettrait de recruter les personnes compétentes pour suivre...

Déjà abonné ?Se connecter
Le journal
18 décembre 2020 - N° 51 - Notre dernier numéro
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche