Publié le
Mardi 7 août 2012

Récoltes : un bon début, mais on craint la suite

Les orages du week-end dernier ont stoppé les moissons. Les stades d’avancement étaient différents selon les secteurs. Les premiers résultats sont bons. Mais la pluie persistante inquiète pour la qualité des dernières récoltes.Terrena bien orientée
“En blé, il reste 20 % des surfaces à récolter en Loire-Atlantique et Maine-et-Loire et les rendements se situent à 67-68 q/ha, soit 4 à 5 quintaux de plus que ces cinq dernières années” précise Etienne Goiset, responsable de collecte pour les deux départements chez Terrena. Le PS est satisfaisant ainsi que le taux d’humidité, et le taux de protéines est là (supérieur à 11). “Le triticale est un peu moins avancé. On en est aux deux tiers de la moisson.”
En orge aussi, les rendements seront très corrects (autour de 60-61 q/ha), soit 5 quintaux de mieux que la moyenne des cinq années précédentes. Les rendements se situeraient même à 62-63 q/ha pour le Maine-et-Loire.
En colza, la récolte touche à sa fin. “Traditionnellement, les rendements sont de l’ordre de 30 q/ha mais là encore, on peut parler de bonne année : ils devraient augmenter de 10 % pour se situer autour de 34-35 q/ha” conclut Etienne Goiset.

Cam, à mi-parcours
En Mayenne, mardi, la Cam n’avait engrangé que 55-60 % de la collecte de blé. Les premières indications donnent des rendements corrects, autour de 70-75 q, mais plutôt en recul dans le nord, et surtout “avec une hétérogénéité importante : on va de 55 à plus de 100 q ! On a des différences au sein d’une même commune et avec la même variété” explique Nicolas Désert, responsable Développement terrain. Cela tient à la conduite : sur la fertilisation, par manque d’apport d’ammonitrates, et aussi l’absence de traitement fongicide à la floraison, ou une erreur de calage des dates de passage.
Sur la qualité, les nouvelles sont bonnes. Le PS tourne à 78-79 kg et les protéines autour de 11,5. Une bonne part des blés est utilisable pour la meunerie, et exportable.

AMC : des rendements corrects
Le blé affichait aussi de bons rendements avant la pluie chez Anjou-Maine Céréales (les deux tiers sont battus). La météo a favorisé les petites terres : “Ceux qui font 85-90 q habituellement n’ont pas fait plus, mais ceux qui sont à 55-60 sont montés à 75 q” décrit le directeur Nicolas Laigle. Le PS est à 76-78, les protéines à 11. “Mais plus de parcelles que d’habitude ont été gravement touchées par le pietin échaudage”.
En colza, après une année record, les rendements devraient encore monter et atteindre “un petit 40 q, avec un net avantage pour les hybrides”.

Agrial en suspens
Sur les orges, Agrial connaît une hausse de 30 %, même 40 % en Sarthe-Mayenne où les terres sont plus séchantes [AA du 20 juillet]. L’effet rendement est là, et la qualité est correcte.
“Sur les blés, c’est plus compliqué, explique Philippe Vincent, responsable Céréales. Seuls 30 % ont été récoltés : 50 % en Sarthe-Mayenne, mais 10 % dans le Calvados. Pour l’instant les rendements sont meilleurs que l’an dernier, et la qualité très correcte avec un PS à 77, et des protéines à 11,5. Mais nous sommes inquiets pour le blé non récolté. La pluie va faire baisser les PS, on craint aussi la germination sur pied. Les agriculteurs ont beaucoup vendu avant récolte, pour l’export. Il faudra des grains non germés à 76 de PS.” La coop pourrait être contrainte de racheter ces contrats pour trouver des débouchés en aliment du bétail.
Chaque collecteur prie maintenant pour que le soleil revienne au plus vite.

Voir plus

Le journal
18 décembre 2020 - N° 51 - Notre dernier numéro
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche