Publié le
Vendredi 21 juin 2013

Porc : les racleurs en V améliorent les performances

En 2011, la Coopérative des agriculteurs de la Mayenne a monté un système de racleurs en V dans le bâtiment post-servrage engraissement d'Emmanuel Goisbeault, éleveur au Genest-Saint-Isle. Ces racleurs sous les caillebotis fonctionnent grâce à une séparation de phase entre les déjections liquides et solides. Lors de son assemblée générale ce printemps, le groupement Porc de la Cam a livré les résultats collectés en 2012. 

“L'intérêt de ce système au niveau du phosphore et du plan d'épandage est bien connu, mais qu'en est-il des performances des animaux ?” s'interrogeait le staff. La réponse (détaillée dans le tableau) est positive : les performances des animaux dans ce bâtiment sont optimales. Les croissances des animaux ainsi que l'indice de consommation sont meilleurs que les moyennes Ifip nationales. “Les porcs expriment tout leur potentiel génétique grâce à un niveau sanitaire élevé sur toute la période d'engraissement. L'ambiance des salles est toujours excellente (même en période froide) grâce à l'évacuation des déjections toutes les quatre heures, ce qui empêche la formation d'ammoniac. Le raclage permet également un lavage intégral de la salle entre chaque bande.” 
Les responsables du groupement rappelaient : “Avec une conjoncture difficile comme celle qu'on connaît actuellement, l'indice de consommation est un critère prépondérant à travailler pour améliorer la marge brute.” Indirectement, ce système de racleurs y participe.
Rémi Hagel

POUR EN SAVOIR PLUS 
Rémi Hagel

Voir plus

Le journal
7 août 2020 - N° 32
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche