Publié le
Vendredi 24 janvier 2014

Objectif : 20 % d’approvisionnement local en restauration scolaire

Représentants des collèges, des agriculteurs et conseillers généraux ont posé devant l'affiche annonçant l'approvisionnement en produits locaux. Un logo indiquera aux collégiens les produits sarthois à la cantine.
Représentants des collèges, des agriculteurs et conseillers généraux ont posé devant l'affiche annonçant l'approvisionnement en produits locaux. Un logo indiquera aux collégiens les produits sarthois à la cantine.

Le conseil général s’est fixé l'objectif de mettre 20 % de produits locaux dans la restauration des collèges le plus tôt possible. 9 collèges ont tenté l'expérience.

Le collège Marcel Pagnol de Noyen-sur-Sarthe est un des neufs collèges pilotes qui a testé la faisabilité de s'approvisionner localement en produits alimentaires. L'expérience étant concluante après trois années de test, le conseil général qui avait lancé l'opération, souhaite l'étendre à l'ensemble des collèges du département. Il poursuit, en fait, trois ambitions : il encourage la production agricole locale ; il fait œuvre de pédagogie vis-à-vis des collégiens pour les sensibiliser au bien manger équilibré et il agit en faveur de l'environnement en réduisant les déchets (emballages) et l'énergie du transport.="text-align:>

Action pédagogique


La Sarthe compte 58 collèges -mais seulement 45 cuisines scolaires. “Lorsque le débat a eu lieu de savoir s'il fallait confier la cuisine à des sociétés de restauration ou bien maintenir les cuisines collectives avec des légumeries et du personnel pour confectionner les plats, la réponse n'était pas évidente” explique Régis Vallienne, conseiller général, président de la commission réussite éducative et collèges. “Mais le choix du conseil général a finalement été le bon puisqu'il nous permet aujourd'hui d'intéresser les collégiens au ‘bien manger’. Nous voulions approvisionner la restauration scolaire avec 20 % de produits locaux, c'est-à-dire produits dans un rayon de moins de 40 km. Ici, l'objectif est largement atteint pour les 400 repas quotidiens.” Ce résultat a été obtenu grâce au partenariat de la chambre d'Agriculture et du Groupement des agriculteurs biologiques (Gab72).

Une plate-forme informatique


Les collèges se sont mobilisés mais le conseil général a mis à leur disposition une plate-forme informatique (sur le site du conseil général) sur lequel les acheteurs (collèges) peuvent rencontrer les producteurs. Le collège fait un appel d’offres en indiquant différents critères : le volume, la qualité, le prix souhaité, etc., et les producteurs répondent. Les producteurs peuvent eux aussi faire des propositions sur certains produits quand ils le souhaitent. Pour Céline Simon, gestionnaire du collège Marcel Pagnol, “il n'y a pas eu de difficulté à trouver des fournisseurs locaux. Sauf sur les féculents ... Les élèves sont sensibles à la proximité : lorsque ce sont des gens qu'ils connaissent, ils adhèrent volontiers”.


Christophe Zapata



="text-align:>

Christophe Zapata

Voir plus

Le journal
18 décembre 2020 - N° 51 - Notre dernier numéro
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche