Publié le
Vendredi 7 février 2014

Municipales : motiver les jeunes pousses

Quel sera l’impact de la réforme sur la vie démocratique ? Selon le président de l’AMF 53, “ce ne sera pas plus compliqué que les autres années pour trouver des gens”. 

Pour Norbert Bouvet, l’obligation de se déclarer va peut-être “dissuader les personnes qui se présentaient au dernier moment, par envie d’exister…” Mais en aucun cas ces nouvelles règles ne seront un obstacle au “principe démocratique”, juge le préfet de la Mayenne. 
La réforme change les habitudes : il faut se porter candidat, il faut des listes paritaires, on ne pourra plus écrire de noms. Mais, en échangeant avec les maires, on peut penser qu’effectivement, ces choses seront digérées par les électeurs. En revanche, il ressort un certain désenchantement. Celui de citoyens moins enclins à s’impliquer, celui de maires usés par la charge de travail. 
Espérons que ce printemps prouvera que de nouvelles pousses sont toujours là pour prendre la relève. 

Rémi Hagel

Voir plus

Le journal
29 mai 2020 - N° 22
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche