Publié le
Vendredi 18 avril 2014

Michel Dantin : "Les extrêmes ne trouveront pas d’alliances au Parlement Européen"

Michel Dantin est député européen UMP. Il est candidat à sa réélection aux Européennes du 25  mai prochain dans la circonscription Sud-Est.

En quoi l’Europe est-elle si importante pour la santé économique de la France ?

Dans la décennie qui vient de s’écouler, le monde s’est à la fois ouvert et continentalisé vers la Chine, l’Inde ou l’Argentine. Aucun des pays européens n’a la taille de ces grands-là. Si on veut avoir notre mot à dire, nous avons besoin d’être ensemble.

La législature à venir sera-t-elle celle de l’harmonisation sociale ?

Je ne pense pas que l’on progressera sur le social dans la législature à venir, parce que nous n’avons pas tous les mêmes aspirations. En Hongrie par exemple, ils ont préféré se doter d’un système de protection santé calqué sur un système d’assurance auto. Les taux de cotisation sont donc bien évidemment complètement différents. Autre exemple, l’Allemagne. Après le troisième Reich, ils se sont interdits de remettre en place une politique familiale, c’est pourquoi il n’y a pas d’allocations familiales, ni de congé parental ou de crèches publiques. Conséquence, les charges sur les salaires sont très inférieures.

Quelles seraient les conséquences de la sortie de l’Euro ?

La parité entre le franc et le dollar fait qu’on payera le litre d’essence 17F. Car le Franc sera basé sur les fondamentaux économiques de la seule France.

Le scrutin du 25 mai risque de voir le vote populiste et europhobe progresser largement…

Si on ferme les frontières, que deviendront les entreprises agroalimentaires de la région ? Les agriculteurs sont les premiers à avoir bénéficié de l’Europe. Le problème de la Pac est qu’elle a trop bien réussi. J’appelle les agriculteurs à faire preuve de réalisme.

Au Parlement européen, il faut savoir négocier et créer des alliances, pour exister et peser. En votant pour les extrêmes, on envoie au Parlement européen des députés qui ne seront pas en mesure de créer des alliances, qui seront dans des positions d’aboyeurs et qui seront "cornerisés".

Recueilli par Antoine Humeau




Antoine Humeau

Voir plus

Le journal
18 décembre 2020 - N° 51 - Notre dernier numéro
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche