Publié le
Vendredi 4 novembre 2016

Les premières rencontres éleveurs-vétérinaires sur la santé des veaux

Chaque année en Mayenne, plus de 22 000 veaux meurent avant le sevrage. Les pertes économiques liées sont majeures. Le 23 novembre, les vétérinaires du département organisent une journée de formation sur la santé du veau pour les éleveurs de la région.

Eleveurs de bovins, réservez votre 23 novembre : les Groupements techniques vétérinaires de la Mayenne (GTV 53) organisent les premières rencontres éleveurs vétérinaires (1). Chaque année, plus de 22 000 veaux meurent en Mayenne. La rentabilité des exploitations s’en ressent directement. Elroc a calculé que cela représente une perte de chiffre d'affaires de 16 millions d’euros pour les éleveurs (2) ! Les coûts indirects sont bien plus importants encore : coûts des traitements, impact zootechnique majeur sur les survivants, manque d’animaux de renouvellement, et enfin… l’épuisement physique et psychologique des éleveurs.

Le veau, clé du troupeau

En ces temps difficiles pour l’économie des élevages, la faible valeur apparente des veaux semble parfois justifier le manque, voire l’absence, de soins qu’on leur consacre. La réalité nous impose tout le contraire : le pré-troupeau représente un investissement capital pour les éleveurs et la condition sine qua non d’un troupeau sain et efficace à l’avenir.


A noter ce rendez-vous, le mercredi 23  novembre à 9 h 45 au centre culturel des Angenoises à Bonchamp-lès-Laval. Les inscriptions se font dans tous les cabinets vétérinaires du département.

 

Lire notre article
Adrien Beck, vétérinaire

Voir plus

Le journal
18 décembre 2020 - N° 51 - Notre dernier numéro
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche