Publié le
Samedi 12 septembre 2020

Le bilan du foirail de Château-Gontier en cinq points

Les parcs du nouveau foirail donnent satisfaction. Le bémol reste les sols, glissants.
Les parcs du nouveau foirail donnent satisfaction. Le bémol reste les sols, glissants.
Article réservé aux abonnés

1 - 2019 marquée par un échec

Malgré les investissements engagés, l’année a commencé par l'arrêt du marché aux bovins et broutards. Ce service, qui devait répondre aux fermetures des marchés de Laval et de Fougères, a été abandonné après moins de six mois d’activité (septembre 2018 - février 2019). Un coup dur pour la pérennité du marché, déplorent les gestionnaires.

2 - Un “péage” au veau en renfort

Alors que le premier semestre 2019 enregistrait...

Article paru dans "L'Avenir Agricole" du 11 septembre 2020 - N° 37
(Version numérique 1,90 €)
(Profitez de tous les avantages abonnés)
Déjà abonné ?Se connecter
Le journal
25 septembre 2020 - N° 39
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche