Publié le
Mercredi 9 mai 2018

La Sarthe s’active à l’organisation du National Rouge des Prés

Chez Antoine Duval, le président du syndicat départemental Rouge des Prés, le jeune Neymar et sa mère Elégance profitent d’une belle matinée ensoleillée.
Chez Antoine Duval, le président du syndicat départemental Rouge des Prés, le jeune Neymar et sa mère Elégance profitent d’une belle matinée ensoleillée.

Le National Rouge des prés revient en Sarthe un peu plus tôt que prévu. Le concours se tiendra pendant la Foire du Mans, du 13 au 17 septembre 2018. Entre 120 et 150 animaux sont attendus, dont les plus lointains concurrents arriveront de Metz.

Le National 2018 devait se tenir en Mayenne mais les travaux du foirail de Château-Gontier ont modifié l’ordre de passage. La Sarthe, qui attendait son tour en 2019, a accepté de relever le défi en décembre dernier. Pour le nouveau président du syndicat départemental Rouge des prés, Antoine Duval, c’est un marathon de tous les instants. “Je passe quelques heures au téléphone !” plaisante l’éleveur-sélectionneur d’Auvers-le-Hamon. “Entre les promesses et leur concrétisation, il faut parfois insister !” A ses côtés, le bureau s’active. Cinq réunions ont déjà eu lieu, dont la dernière le 12 avril. “Nous recherchons toujours des partenaires. La chambre d’Agriculture régionale nous soutient, la Société des agriculteurs qui organise la Foire du Mans est très impliquée. Mais nous attendons encore une réponse du conseil départemental de la Sarthe et de la Région.”

Montrer le savoir-faire sarthois

Le budget, estimé entre 33 000 et 35 000 euros, doit couvrir les frais du grand chapiteau (25 m x 30 m) sous lequel se déroulera le National mais aussi les récompenses, l’indemnité des participants, le transport ou encore l’hébergement des éleveurs venus de loin. De Moselle ou de Normandie. “La race Rouge des prés se développe bien en dehors de son berceau historique.” Entre 120 et 150 animaux sont attendus. “Les engagements vont démarrer fin juin” précise Antoine Duval qui invite les Sarthois à s’inscrire.

“Il faut montrer nos savoir-faire.” Vitrine prestigieuse, le National met en valeur les spécificités d’une race réputée pour ses conformations bouchères et son mode d’élevage herbager. “C’est important aujourd’hui lorsqu’on travaille sur le coût alimentaire.” Empreinte de qualité, la race a bénéficié en 2004 d’une Appellation d’origine contrôlée (AOC). “La viande Maine Anjou a une saveur très appréciée.” Ce bon goût du terroir a séduit un brasseur sarthois qui, à l’occasion du National, proposera ses bières artisanales.

Nathalie Barbe

A noter => Pré-programme du National. Jeudi 13 septembre : arrivée des animaux et pesée. Vendredi 14 et samedi 15 septembre : concours des veaux de l’année, concours des taureaux, concours femelles, concours des lots, championnats. Dimanche 16 septembre : défilé Rouge des Prés grand public.

Nathalie Barbe

Voir plus

Le journal
22 mai 2020 - N° 21
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche