Publié le
Vendredi 4 septembre 2020

“La nouvelle Pac doit redonner de l’attractivité au métier d’agriculteur”

“La nouvelle Pac ne devrait au final être appliquée qu’en 2023” expose Valérie Hayer. (photo Q. Lanvierge).
“La nouvelle Pac ne devrait au final être appliquée qu’en 2023” expose Valérie Hayer. (photo Q. Lanvierge).
Article réservé aux abonnés

La Mayennaise Valérie Hayer est députée européenne LREM depuis les dernières élections. Elle brosse le bilan de l'année écoulée marquée par le Covid-19, et dresse les perspectives de la Pac.

Comment est organisé votre quotidien de députée ?

En temps normal, je vais à Bruxelles ou à Strasbourg du lundi au jeudi pour participer aux réunions de commissions, de groupe, de négociations, aux sessions plénières. Avec le virus, l’organisation du travail a été complètement revue mais nous reprenons un cycle régulier désormais. La rentrée est marquée pour moi par les négociations sur le budget 2021-2027 que je représente au Parlement européen. Le reste de mon temps, je le passe en Mayenne ou dans les Pays de la Loire, lors de visites sur le terrain.

L’année 2020 a été marquée par le Covid. Votre travail a-t-il pu continuer ?

Non seulement il a continué, mais il s’est même accentué. Dès le début de la crise sanitaire nous avons dû prendre des décisions...

Article paru dans "L'Avenir Agricole" du 4 septembre 2020 - N° 36
(Version numérique 1,90 €)
Déjà abonné ?Se connecter

Voir plus

Le journal
18 décembre 2020 - N° 51 - Notre dernier numéro
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche