Publié le
Vendredi 25 septembre 2020

JA : Il faut une loi foncière avant la présidentielle de 2022”

Sébastien Richard est vice-président de Jeunes Agriculteurs national chargé du foncier.
Sébastien Richard est vice-président de Jeunes Agriculteurs national chargé du foncier.

Sébastien Richard est vice-président de Jeunes Agriculteurs national chargé du foncier, et éleveur laitier avec transformation à Steige (Bas-Rhin).

La Semaine du foncier organisée par JA est l’occasion de reparler d’une loi foncière. Etes-vous toujours confiant ?

On en est au point mort, les travaux n’ont toujours commencé, mais on ne lâche pas le morceau, on se mobilise, on espère que des députés feront une proposition de loi ou que le gouvernement déposera un projet de loi qui pourra être voté avant 2022. Cette loi devra s’emparer des enjeux de protection des terres agricoles face à l’urbanisation, du recensement des friches pour en remettre une partie en cultures ou pâture, et aussi du contrôle des achats de foncier par des opérations sociétaires.

Sanctuariser des terres au risque de nuire à l’attractivité économique des territoires ruraux, le sujet est-il sensible ?

Il faut affirmer des positions assez fortes mais positionner le curseur au bon endroit. Dès que l’on touche à la préservation du foncier, on touche au pouvoir décisionnel des maires, c’est sensible. Sur ce sujet, on se rapproche des propositions de la convention citoyenne pour le climat, donc on peut penser que ce volet va avancer.

Vous souhaitez aussi rénover le schéma des structures ?

Il s’agit de pouvoir intégrer tous les phénomènes de transferts de parts de sociétés qui aujourd'hui prennent de l’ampleur et conduisent à ce que l’on crée de très très grosses structures avec une maison mère et des filiales, avec des salariés mais plus vraiment d’agriculteurs aux manettes. Derrière cela, il y a un enjeu de territoires. Il faut maintenir des exploitations à taille humaine avec de vrais chefs d’exploitation et refuser une industrialisation de l’agriculture.

Recueilli par Antoine Humeau

Voir plus

Le journal
23 octobre 2020 - N° 43
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche