Publié le
Samedi 10 octobre 2020

Des Kiwis pour valoriser encore plus les prairies

Christophe Mongodin a choisi de s’orienter en système herbager à partir de 2013. La génétique est l’une des dernières étapes de ce cheminement.
Christophe Mongodin a choisi de s’orienter en système herbager à partir de 2013. La génétique est l’une des dernières étapes de ce cheminement.
Article réservé aux abonnés

Aujourd’hui, toutes les génisses de renouvellement sont déjà inséminées en semences sexées. Le taux de réformes est abaissé à 15-20 %. Pour valoriser les mâles, on croise en Blanc bleu", explique Christophe Mongodin, associé avec son épouse Laurence à Colombiers-du-Plessis (Mayenne).

Depuis l’an dernier, les éleveurs croisent aussi les génisses laitières avec de la Jersiaise. L’objectif est d’obtenir à terme un troupeau Kiwi — les doses de type Kiwi sont difficiles à trouver en France. Les premiers vêlages viennent de commencer. "On y va progressivement : on va en avoir cinq, puis une dizaine dans dix-huit mois."

Ce profil de...

Article paru dans "L'Avenir Agricole" du 9 octobre 2020 - N° 41
(Version numérique 1,90 €)
(Profitez de tous les avantages abonnés)
Déjà abonné ?Se connecter

Voir plus

Le journal
23 octobre 2020 - N° 43
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche