Publié le
Lundi 25 mai 2020

Des importations de phytosanitaires en hausse

Faute de pouvoir jouer sur la tarification, certains distributeurs modifient leur gamme ou importent. La fin des 3R se traduit par “beaucoup plus d’importations” de phytos, confirme Bruno Pichery, directeur Grands comptes chez Bayer CropScience. “N’ayant plus de différenciation via le tarif, les distributeurs essaient à travers leur gamme en multipliant les offres distinctes. Certains se sont tournés vers l’import.” La réglementation l’autorise, à condition d’avoir un permis de commerce parallèle, délivré par l’Anses.

S’il s’agit d’un achat à l’étranger, l’utilisateur doit vérifier que le produit figure dans le tableau des PCP sur le site internet de l’agence, transmettre le bilan à l’Agence de l’eau et s’acquitter de la redevance pour pollutions diffuses, ce que “bon nombre d’agriculteurs ne font pas”, indique la Fédération du négoce agricole (FNA). Difficile alors de chiffrer les volumes.

“La suppression des 3R favorise les importations, selon Sandrine Hallot, directrice du pôle Produits, marché et services à la FNA. On avait alerté l’administration, dans le cadre d’un groupe de travail avec syndicats, ministère, douanes, gendarmerie, sur les importations frauduleuses, produits illégaux, contrefaçons. La DGCCRF avait répondu que la loi s’appliquait bien aux produits importés, mais que cela n’était pas possible de contrôler un distributeur en Belgique ou en Espagne.”

Hasard ou pas, la Belgique a saisi 800 tonnes de pesticides non-conformes importés de Chine et destinés aux producteurs européens de fruits et légumes. Il s’agit d’un herbicide à base de bentazone utilisé pour cultiver oignons, haricots et échalotes, et d’un fongicide dont la substance active est le captan, employé dans la culture des pommiers et poiriers, a indiqué à l’AFP une porte-parole de l’Agence belge pour la sécurité de la chaîne alimentaire. Selon le parquet d’Anvers, les pesticides utilisés dans la culture des fruits et légumes “pourraient potentiellement présenter un risque pour la santé publique”.

Le journal
20 novembre 2020 - N° 47
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche