Publié le
Vendredi 13 juin 2014

Coralis a fusionné dans Agrial

L’approbation par les adhérents de la fusion-absorption de Coralis par Agrial n'était plus qu'une formalité lors de l'assemblée générale vendredi 6 juin à Fougères. Cela n'en reste pas moins un moment important. La veille, Coralis avait voté la fusion.

“Certains m'ont parlé d'enterrement. Pour moi, c'est plutôt un mariage” a commenté Jean-Yves Rissel, le président de la coop bretonne.

“Ce n'est que du bonheur. L'an dernier, à la même époque, on était en plein questionnement. Coralis était la 3e entreprise d'Ille-et-Vilaine à connaître des difficultés. On a traversé des moments difficiles, à se déchirer entre collègues en assemblées. Hier, nous avons vécu une journée pleine d'émotion.” Arnaud Degoulet, le président d'Agrial, a rappelé qu'initialement,

“les relations avec Coralis étaient plutôt froides”. Et que la fusion n'était pas

“dans le radar des projets d'Agrial”. Mais l'histoire s'écrit avec les hommes, et la rencontre avec la nouvelle équipe de Coralis a convaincu. Les choses sont allées très vite ensuite. L'Ille-et-Vilaine devient la 15e région de l'organisation d'Agrial. La coopérative réussit la jonction géographique de la future zone de collecte, de la Normandie à Poitou-Charentes (1). Le rapprochement avec Eurial est prévu pour 2015.

La direction a temporisé au sujet des Maîtres laitiers du Cotentin :

“On n’en est qu’au stade de l’étude. En tant que coopératives voisines, il est naturel d’explorer d’éventuelles pistes communes” précise Arnaud Degoulet. Son directeur Ludovic Spiers ajoute :

“Ces travaux ont été sur-médiatisés.”


Projet de long terme



Certes, le démarrage de Senagral (sur l'ultra-frais) a été difficile, mais

“nous menons un projet de long terme. Nous construisons patiemment un grand groupe laitier coopératif” rappelle Arnaud Degoulet. Avec ces fusions et alliances, le groupe pèsera près de 2,5 milliards de litres et deviendra le deuxième groupe coopératif français derrière Sodiaal.


Interpellé sur la politique d'attributions laitières aux nouveaux producteurs, après la fin des quotas, le président promet des réponses début juillet.



Chiffre d’affaires en hausse



Vendredi a été votée une autre fusion par absorption, celle de la Copafelc, Coopérative agricole de producteurs de fruits et légumes du Calvados, et ses 19 adhérents.

“On va bien s'éclater” a commenté son président Nicolas Marie, ravi des perspectives qui s'ouvrent.


Malgré le contexte difficile de l'agroalimentaire, le groupe Agrial a dégagé un chiffre d'affaires de 3,9 milliards d'euros, à nouveau en hausse (+8,1 %). Les fonds propres augmentent encore (635 M€).


Voir plus

Le journal
23 octobre 2020 - N° 43
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche