Publié le
Jeudi 9 juillet 2020

Cette semaine, un œil sur les cultures

• L’ergot des céréales

Des symptômes d’ergot (photo sur blé) sont visibles dans certaines parcelles de seigle et triticale. C’est une maladie provoquée par un champignon qui se développe sur les épis de graminées cultivées ou adventices (vulpin, ray-grass, fétuque…). Le seigle est le plus sensible suivi du triticale, du blé dur, du blé tendre, de l’orge et de l’avoine. Une masse blanchâtre puis noire violacée apparaît entre les glumelles. Cet amas noir, le sclérote ou ergot, peut dépasser de l’épi ou avoir la même taille qu’un grain.

• Pyrales et sésamies sur maïs

Dans 15 des 37 pièges à phéromones du réseau, 67 pyrales ont été piégées contre 82 la semaine dernière. Les captures sont en diminution partout sauf en Vendée mais elles y restent très faibles. En zone 4 (centre et nord Mayenne et Sarthe) le nombre de papillons capturés reste important dans un piège avec 38 individus. Le risque est de 3/5 pour le nord Loire-Atlantique, le nord Maine-et-Loire, la Mayenne et la Sarthe, et de 2/5 ailleurs dans la région.

Quarante-neuf sésamies sont collées dans les pièges du réseau cette semaine contre 29 la semaine dernière. Le premier vol a eu lieu précocement et les larves qui en sont issues sont maintenant dans les tiges de maïs. Des chrysalides sont observées suggérant l’arrivée imminente d’un second vol. Le risque est de 3/5 en Vendée, Loire-Atlantique, Maine-et-Loire et sud Sarthe et de 2/5 en nord Sarthe et Mayenne.

• Bioravageurs sur tournesol

Le puceron vert du prunier et le puceron noir de la fève sont à surveiller jusqu’au stade bouton étoilé. Le seuil est atteint quand 10 % des plantes sont crispées. Des symptômes de phimosis ont été observés cette semaine ainsi que du mildiou (organisme réglementé, lutte obligatoire) en sud Vendée.

Plus d’infos sur le BSV n° 22

Sabine Huet
Le journal
23 octobre 2020 - N° 43
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche