Publié le
Vendredi 28 février 2014

Antoine Luneau, co-président du Civam bio 53 : “Le consommateur doit aller au-delà du logo”

Antoine Luneau, co-président du Civam bio 53.
Antoine Luneau, co-président du Civam bio 53.

Question : Trop d'étiquetage noie-t-il le consommateur ?

"Le logo AB était identifié, connu. On a regretté de le perdre. Lorsqu’on a créé la marque BioCohérence, on était conscient du risque de brouiller le consommateur en multipliant les logos. Mais nous avions une exigence de cahier des charges. Le plus important est le cahier des charges, plus que la marque. Aujourd’hui, plus c’est industriel, plus ils parlent de ‘fermier’ ou ‘local’ ou ‘familial’. C’est de l’attrape-nigaud. Le consommateur doit aller au-delà du logo, gratter la peinture."

Voir plus

Le journal
25 septembre 2020 - N° 39
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche