Publié le
Samedi 23 mai 2020

Vers une hausse du prix de l'alimentation animale

Dans les prochains mois, il y aura “clairement une augmentation des coûts de production” des fabricants d'alimentation animale, prévient François Cholat, président du Snia (industriels). En cause : la hausse du coût du transport, les répercussions de la crise sanitaire, et “l'augmentation importante du prix des vitamines et oligo-éléments”. Par exemple, la biotine (vitamine B8), importée de Chine, dont le prix a été “multiplié par huit fin mars, début avril”.

Selon le Snia, il est trop tôt pour quantifier les hausses de prix que subiront les clients, car les marchandises concernées “ne sont pas encore traitées”. Ecartant pour l'heure le risque de rupture en vitamines et oligo-éléments, il estime “qu'on verra l'effet à partir de juillet” chez les fabricants. “Il y a un vrai risque que les fabricants d'aliments soient pris en étau”, vu la “nécessité de répercuter ce surcoût dans un système qui freine l'inflation”.

Vers -4 % de production

Malgré les problèmes logistiques et des difficultés d'approvisionnement en colza non-OGM, “on a pu alimenter en temps et en heure tous les éleveurs, en quantité comme en qualité”, affirme-t-il. D'après les derniers chiffres du Snia, la production d'aliments du bétail est stable à fin mars (+0,02 % en un an). Mais son président reste “extrêmement inquiet pour la suite”, le Snia prévoyant un recul de la production de 4 % pour 2020, principalement pour cause de réduction de la production laitière. Le ralentissement de certaines filières en volailles très présentes en restauration (pintade, caille, pigeons, canard, etc.) explique aussi dans ces prévisions pessimistes.

La réouverture attendue de la restauration, “traditionnellement importatrice de produits compétitifs”, va “challenger nos filières françaises”, estime de son côté Jean-Luc Cade, président de la section Nutrition animale de la Coopération agricole. “La RHD va bénéficier d'aides publiques, il faut les mettre autour de la table pour voir comment privilégier les produits français.”

Voir plus

Le journal
29 mai 2020 - N° 22
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche