Publié le
Mardi 8 septembre 2020

Une vision différente dans la filière bovine aux Etats-Unis

La production de viande bovine progressait encore en 2019 aux États-Unis, en hausse de 2/% par rapport à 2018.
La production de viande bovine progressait encore en 2019 aux États-Unis, en hausse de 2/% par rapport à 2018.
Article réservé aux abonnés

Aux Etats-Unis, la commercialisation des bovins se fait à 70-80 % sous forme de contrats conclus plusieurs mois avant l’abattage. Les normes sanitaires et l’identification sont en rupture avec notre modèle européen.

Avant la crise de la Covid-19, les indicateurs économiques étaient au vert en Amérique du Nord. S’agissant de la production de viande bovine, elle progressait encore en 2019 aux Etats-Unis, en hausse de 2 % par rapport à 2018, avec 34,1 millions de têtes abattues. “Dans ce pays qui est un des premiers producteurs mondiaux, le secteur bovin est organisé et concentré. La production est divisée entre des naisseurs et des engraisseurs spécialisés, situés dans le centre du pays. Si la majorité des parcs d’engraissement compte moins de 1 000 têtes, 5 % des feedlots engraissent plus de 80 % des bovins finis au grain”, a indiqué Lina-May Ramony, du Groupe économie du...

Article paru dans "L'Avenir Agricole" du 4 septembre 2020 - N° 36
(Version numérique 1,90 €)
(Profitez de tous les avantages abonnés)
Déjà abonné ?Se connecter
Le journal
25 septembre 2020 - N° 39
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche