Publié le
Mardi 28 juillet 2020

[Une vie avant l'agriculture] “Je ne me voyais pas faire de l’élevage sans transformation”

Elsa Daniel a quitté l’administration où elle s’ennuyait pour créer son projet d’élevage laitier avec transformation et vente à la ferme à Varades (Loire-Atlantique).
Elsa Daniel a quitté l’administration où elle s’ennuyait pour créer son projet d’élevage laitier avec transformation et vente à la ferme à Varades (Loire-Atlantique).
Article réservé aux abonnés

Elsa Daniel, 30 ans, a quitté l’administration où elle s’ennuyait pour créer son projet d’élevage laitier avec transformation et vente à la ferme, à Varades (Loireauxence, Loire-Atlantique). Les premières traites de ses Bretonnes Pie Noir commencent dans les jours à venir.

Elle instruisait les dossiers du Feader (Fonds européen agricole pour le développement rural). Enfermée entre les quatre murs d’un bureau, Elsa Daniel prenait son mal en patience. “Gérer de la paperasse avec des procédures très hiérarchisées, avec des validations par des chefs de service, je ne m’y plaisais pas du tout, cela ne me convenait pas.”

Cela a duré deux ans, le temps de mûrir son projet : s’installer agricultrice. Elle était arrivée là après une fac de géo et un...

Article paru dans "L'Avenir Agricole" du 31 juillet 2020 - N° 31
(Version numérique 1,90 €)
(Profitez de tous les avantages abonnés)
Déjà abonné ?Se connecter
Le journal
7 août 2020 - N° 32
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche