Publié le
Mardi 18 août 2020

[Une vie avant l'agriculture] “A 40 ans ce n’était pas gagné, mais quand on est motivé, tout est possible”

-
-
Article réservé aux abonnés

Stéphanie Granger, 44 ans, installée avec son mari en Gaec depuis dix-huit mois à Saint-Pierre-du-Lorouër dans le sud Sarthe.

A 40 ans ce n’était pas gagné, mais quand on est motivé, tout est possible. Je me suis inscrite en BPREA il fallait que je me forme. La première semaine de cours a été très difficile : rester assise pendant huit heures ! Mais les méthodes d’enseignements avaient bien changé, tout m’a intéressé. Pendant un an, avec mon fils de 18 ans, nous sommes allés ensemble au Mans pour suivre notre formation, ça n’arrive pas à toutes les familles. Pendant les stages, j’ai découvert...

Article paru dans "L'Avenir Agricole" du 21 août 2020 - N° 34
(Version numérique 1,90 €)
(Profitez de tous les avantages abonnés)
Déjà abonné ?Se connecter
Le journal
23 octobre 2020 - N° 43
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche