Publié le
Vendredi 24 juin 2016

Une offre pléthorique pour les semences d’intercultures

Parmi les couverts non gélifs offrant une production de fourrage au printemps, à côté du Green Spirit hivernal (triticale, vesce et trèfle incarnat) et Prota Plus First (deux RGI et deux trèfles), le mélange le plus demandé est le Green Spirit Cerealim (triticale, blé, pois fourrager et vesce) adaptée à l’ensilage de méteil. Question couverts agronomiques, le Green Spirit Rapido (moutarde brune, phacélie, vesce) et le Green Spirit TCS, (moutarde brune, phacélie, vesce, radis, pois, sarrasin et cameline) sont favorables à la structuration du sol. Le top des ventes, Green Spirit Proteo (avoine byzantine, vesce commune, trèfle d’Alexandrie) semé à 50 kg/ha convient pour une interculture et à 80 kg/ha, peut être valorisé en dérobée.


Green Spirit Proteo
est le top des ventes



Prima.mix convient
en méteil



En 2106, Caussade ajoute à sa gamme Iapar 61, une avoine rude très tardive, le seigle multicaule Lesan certifié bio et la navette Buko. Pour cibler le critère “diversité des assolements” du paiement vert de la Pac, la firme travaille des mélanges à implantation tardive, derrière un maïs grain, notamment Winter. couv (avoine rude, seigle multicaule, vesce velue, trèfle incarnat). Et pour un semis encore plus tardif, Late. couv (navette, seigle multicaule, trèfle incarnat) “lève même en conditions froides et sur des sols difficiles”, assure Antoine Bedel, chef produits. Coté fourragère, le mélange Prima.mix (triticale, blé tendre, pois fourrager, vesce commune, vesce de Narbonne, trèfle vésiculeux) “apporte des taux de protéines élevés en ensilage de méteil précoce mais aussi en récolte tardive.” Winter. couv et Prima.mix sont aussi adaptés pour une valorisation énergétique en méthaniseur (Cive).




Une moutarde d’Abyssinie à floraison très tardive



A coté de son offre spécifique de couverts nématicides, Deleplanque développe des semences d’interculture pour répondre au critère SIE du paiement vert de la Pac. Le nouveau mélange Carinazote (55 % de moutarde d’Abyssinie et 45 % de trèfle d’Alexandrie) “ne se lignifie pas, joue parfaitement son rôle de Cipan et peut être consommé par le bétail”, avance Didier Lubrez, chef produits. La composition existe aussi avec 60 % de trèfle et s’appelle Abynazote. Cette moutarde d’Abyssinie à floraison très tardive est également vendue en pur. “Elle peut être semée dès la moisson sans risque de floraison, couvre le sol sur une longue durée, gèle à -8 °C et peut constituer un fourrage.”




De nouvelles associations Mélyvert



Le point fort du distributeur Eliard SPCP est de proposer des mélanges à la carte, de deux à trois espèces parmi la vingtaine disponible. Parmi les préparations toutes faites, le produit phare Mélyvert MYC n° 16 (avoine diploïde, vesce commune de printemps) contient désormais des mycorhizes. L’objectif de ce mélange pour interculture courte valorisée en dérobée, est de “multiplier les mycorhizes qui seront bénéfiques à la culture suivante”, explique Dominique Drilhon, le directeur. En interculture longue, le nouveau mélange Mélyvert n° 48 (féverole Diva, pois fourrager Assas, avoine noire, vesce d’hiver Gravesa) “offre une forte valeur alimentaire, résiste au gel et peut être utilisé en ensilage, enrubannage ou méteil.” Coté couvert agronomique, le Mélyvert n° 11 (avoine diploïde Luxurial, vesce commune, radis chinois Daikon, phacélie, tournesol) “s’implante rapidement, offre une excellente couverture du sol, limite l’érosion, et piège les nitrates”. Autre nouveauté, le Mélyvert n° 52 (seigle fourrager, avoine diploïde Luxurial, vesce commune d’hiver, tournesol) développe une très forte biomasse, recherché en méthanisation.




Chlorofiltre SCM pour des semis sous couvert de maïs



Altesse est la nouvelle variété d’avoine rude chez Jouffray Drillaud. Une épiaison tardive, une bonne tolérance aux maladies du feuillage, une production de biomasse précoce et importante sont les atouts mis en avant. Cette avoine intègre le mélange leader des couverts agronomiques de la gamme, le Chlorofiltre 31 (avoine rude, vesce commune de printemps ultra-précoce Nacre/Spido, trèfle d’Alexandrie Akenaton). Un nouveau mélange est le Chlorofiltre Tonic (avoine Cadence, trèfle d’Alexandrie Tabor, phacélie), “facile à détruire car le trèfle Tabor de type mono-coupe, gèle ou devient sénescent”, explique Gérald Huber, chef produit.


Fortement attendu en monoculture de maïs, pour répondre au critère de diversification des assolements de la Pac, le mélange pour semis sous couvert de maïs est sur le marché. Le Chlorofiltre SCM (ray-grass hybride diploïde, vesce velue) se sème dans un maïs à 6 à 8 feuilles. “Après la récolte, le couvert redémarre, assurant une bonne couverture des sols pendant l’hiver.” Par ailleurs, le, couvert inoculé de mycorhizes Chlorofiltre Vita-Myc donne “des résultats très encourageants” avant un maïs.




Bientôt sur le marché,
le Star Cover SIE pâture



LG Semences est sur le point de proposer son nouveau mélange Star Cover SIE pâture pour une valorisation en dérobée. Composé à 70 % du ray-grass italien non alternatif diploïde Podium, et à 30 % du colza fourrager Emerald, le couvert se sèmera fin d’été début d’automne en vue d’être pâturé.
De plus, il répond à la réglementation SIE.




Un choix simple
dans la gamme Pro’Fix



Graines Loras se développe sur l’Ouest avec des couvertures de sol à visée agronomique : Pro’Fix 3A (vesce de printemps, phacélie, moutarde blanche) et Pro’Fix Net (vesce de printemps, phacélie, radis chinois, trèfle d’Alexandrie). Et d’autres mélanges à vocation fourragère : Pro’Fix Moha (moha fourrager, trèfle d’Alexandrie) et Pro’Fix Elevage (RGI alternatif et non alternatif, trèfle d’Alexandrie et incarnat).




Puzz Cover Plus se développe rapidement



Pour un développement rapide assurant une forte couverture du sol, RAGT sort le mélange Puzz cover plus (80 % vesce commune printemps, 20 % phacélie). “Il peut être utilisé seul ou en prémix avec d’autres espèces telles que la féverole, l’avoine ou la moutarde blanche”, avance Cédric Monprofit, chef produits. Parmi les produits phare de la firme, notons la variété de radis Anaconda pour lutter contre les nématodes du maïs. Elle est proposée en pur et en mélange avec une avoine rude, une roquette ou des moutardes. En couvert agronomique, on trouve Puzz sol structure (radis fourrager, lentille, vesce commune de printemps) pour un semis précoce et Puzz sol brassica (moutarde éthiopienne, phacélie, trèfle d’Alexandrie) pour un semis tardif.




Les mélanges SL Agro
pour le sol et SL Feed
pour le fourrage



Dans la gamme des espèces vendues en pur chez Saatbau France, notons la cameline Canela, le sarrasin Billy et la vesce de printemps Nikian. Du côté des mélanges agronomiques, sont mis en avant SL Agro T en couverture longue (phacélie, trèfle squarrosum, trèfle d’Alexandrie, radis nématicide) et SL Agro Rapid en interculture courte (sarrasin, phacélie et radis et moutarde nématicides). En couverts dérobés, SL Feed Land (trèfle incarnat, ray-grass hybride, vesce de Panonie) “est très peu sensible au gel et peut offrir une double exploitation, au printemps et à l’automne si les conditions sont favorables”, explique Patrick Huvé, directeur. En rotation courte, SL Feed Express (trèfle d’Alexandrie, RGI alternatif, RGI Westerworld), est rapide à l’installation et permet une exploitation à l’automne.


Voir plus

Le journal
18 décembre 2020 - N° 51 - Notre dernier numéro
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche