Publié le
Vendredi 29 juillet 2016

Une marche de plus pour l'élevage Leroy

Ils peuvent être satisfaits : “En 1996, j'ai démarré à zéro” rappelle Michel. L'élevage compte aujourd'hui 50 mères, plus une douzaine de veaux nés sur des laitières, par collecte d'embryons (l'exploitation possède une trentaine de laitières).


Accrocher la lumière



Dans la sélection, ces éleveurs de la Baroche-Gondouin (Mayenne) recherchent la finesse et la mixité. “Sur la mixité, on n'est pas encore au bout” admet Isabelle. Mais “on a la finesse extrême”, Holla en est l'illustration. Son autre qualité : “Elle reproduit très bien.” Elle va d'ailleurs être collectée. “Les concours amènent des retombées, mais c'est long.” Les affaires vont peut-être s'accélérer grâce à ce prix. Déjà, l'EARL Leroy a été sélectionné pour la vente Prestige. Leur génisse Luna est partie à 2 900 €.


Un dernier détail important pour sélectionner une Blonde : “Il faut qu'elles accrochent la lumière ! Vous prenez une photo, et elle est belle ! considère Isabelle. “Pour moi, l'aboutissement serait que Holla aille à Paris” confiait l'éleveuse samedi. Le lendemain, la vache était présélectionnée... Réponse finale l'hiver prochain.



Voir plus

Le journal
23 octobre 2020 - N° 43
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche