Publié le
Vendredi 9 octobre 2020

Un outil pour simuler les performances économiques des taureaux de croisement

L’union de coopératives Auriva a été récompensée d’un Innov’Space en septembre pour son outil "€uroval". Il permet aux éleveurs laitiers de connaître les performances des taureaux de croisement, grâce à des indicateurs exprimés en euros. Il ne s’agit pas d’un logiciel mais bien d’indicateurs génétiques, qui pourront être utilisés par les techniciens comme par les éleveurs.

Il y a cinq nouveaux indicateurs : fertilité, naissance, conformation, viabilité du veau et durée de gestation, calculés sur une base multiraciale unique. Tous ces critères n’avaient pas été évalués jusque-là. On peut ainsi comparer des taureaux de croisement de races différentes, et c’est nouveau aussi.

Ces indicateurs ont été calculés à partir de données de reproduction, de performances en élevage et de performances bouchères des taureaux des principales races à viande utilisées en croisement sur vaches laitières. "Au total, ce sont des centaines de milliers de données de performances utilisées que l’on a collectées sur les dix dernières années, et on a mis cela dans des modèles mathématiques", raconte Bruno Lamaix, responsable marketing et commercial chez Auriva élevage.

Évaluation en euros

L’autre nouveauté significative est la traduction des index génétiques en euros. Cela concerne deux critères, l’un qui est une synthèse autour de la naissance, l’autre qui est une synthèse de valorisation des veaux à trois semaines, et qui mesure la plus-value apportée par les taureaux de croisement en termes de conformation et poids des veaux à trois semaines. Cela permet aux éleveurs de mesurer concrètement l’impact économique de leur taureau de croisement. "Cela permet de dire tel ou tel taureau apporte + 45 € par rapport à tel autre taureau par exemple", résume Bruno Lamaix. "On constate qu’un taureau très favorablement indexé tournera autour de 50 voire 70 euros, tandis que des taureaux de certaines races auront des dizaines d’euros de moins. Donc sur plusieurs dizaines de veaux croisés sur un élevage, cela peut représenter tout de suite des milliers d’euros."

A.H.

Voir plus

Le journal
23 octobre 2020 - N° 43
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche