Publié le
Jeudi 22 octobre 2020

Un bâtiment aéré, lumineux, et peu impactant visuellement

Yann Cloarec (à droite) : "On voulait un bâtiment ajouré, bien ventilé, en matériaux naturels et qui s’intègre bien dans le...
Yann Cloarec (à droite) : "On voulait un bâtiment ajouré, bien ventilé, en matériaux naturels et qui s’intègre bien dans le paysage."
Article réservé aux abonnés

Au Plessis-Macé (Longuenée-en-Anjou, Maine-et-Loire), Jean-Luc Denis et Yann Cloarec ont investi dans un bâtiment en logettes de type Stabeco : trois modules, une bonne ventilation et beaucoup de luminosité.

La construction de leur nouveau bâtiment vaches laitières, ils l’ont pensée dans un projet global. Cela faisait plus de quinze ans qu’ils étaient en bio. Jean-Luc Denis et Yann Cloarec voulaient rallonger les rotations pour couper le cycle des adventices (ravenelle et fol avoine essentiellement). Pour cela, il fallait implanter plus d’herbe. Mais produire du fourrage en plus pour quoi faire ? Le vendre ? Ils ont choisi la plus simple des options : le convertir en lait. Donc agrandir le troupeau....

Article paru dans "L'Avenir Agricole" du 23 octobre 2020 - N° 43
(Version numérique 1,90 €)
Déjà abonné ?Se connecter
Le journal
27 novembre 2020 - N° 48
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche