Publié le
Vendredi 27 septembre 2013

Taux élevés à Aprochim, décisions en attente

Le dossier Aprochim sera de nouveau examiné au Coderst le 17 octobre. Puis la Clis sera réunie le 18 octobre.
Le dossier Aprochim sera de nouveau examiné au Coderst le 17 octobre. Puis la Clis sera réunie le 18 octobre.

Les taux relevés en juillet à l'usine dépassent les normes. Les pouvoirs publics jouent la montre, attendant de nouveaux résultats.

Ces dernières semaines, les demandes répétées à la préfecture de la Mayenne restaient sans réponse. Pourtant, les mesures prises en juillet devaient être connues fin août. L'explication de ce silence était apportée ce mercredi par l'association de riverains Entre Taude et Bellebranche (ETB), et confirme les craintes : certains taux mesurés dépassent les normes. Entre Taude et Bellebranche venait d'obtenir ces informations auprès de la Dreal.

De nouveaux interrogés, les services préfectoraux ont finalement communiqué mercredi soir. Les premières mesures effectuées début juillet par Socotec pour Aprochim sont conformes. En revanche, celles effectuées du 8 au 12  juillet, par la Dreal, en sortie de cheminée révèlent des dépassements. Elles sont conformes pour les flux (quantité), mais pas sur certaines concentrations. Pour les PCBi : 1,03 μg/Nm3 pour une valeur fixée à 0,8 μg/Nm3. “Ce dépassement est toutefois inférieur à ceux constatés en janvier et avril 2013” précise la préfecture. Pour les PCBDL : 0,0266 ng/Nm3 pour une valeur fixée à 0,0200 ng/Nm3.

ETB indique aussi que sur les prélèvements d'herbe, les résultats varient (probablement en fonction des vents). Les taux augmentent sur les deux fermes témoins. Sur les jauges Owen (mesurant les retombées atmosphériques), les taux repartent à la hausse après avoir diminué au printemps suite à l'arrêt d'activité de l'entreprise.

En revanche, certains résultats restent en attente. Le système de contrôle continu, sur un mois, a redémarré le 20  juin. “On devrait avoir les résultats de juillet” s'inquiète ETB. Aprochim a effectué une campagne de mesures du 30  août au 6  septembre. Puis la Dreal a effectué un contrôle inopiné du 16 au 23  septembre. “Les résultats de cette campagne ne sont pas connus actuellement” prévient l'Etat. Il ajoute qu'Aprochim a produit une étude technique présentant les moyens mis en œuvre pour limiter la pollution, et que des précisions vont lui être demandées. Bref, on prolonge encore l'attente. L'enjeu, les conséquences possibles (la fermeture de l'usine) font peser une pression importante.

Octobre rouge

ETB a déposé un référé contre Aprochim, lui réclamant 100 000,00 euros en cas de dépassement des normes. Le délibéré est attendu le 2 octobre. Le 1er, l'association rencontrera la nouvelle sous-préfète de Château-Gontier. Le dossier Aprochim sera de nouveau examiné au Coderst le 17 octobre. Puis la Clis sera réunie le 18 octobre.

Le dimanche 20  octobre, veille du premier jour d'audience en correctionnelle d'Aprochim à Paris, le collectif PCB 53 organise une manifestation à Grez-en-Bouère.

Rémi Hagel



Rémi Hagel

Voir plus

Le journal
18 décembre 2020 - N° 51 - Notre dernier numéro
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche