Publié le
Vendredi 2 août 2013

Spanghero se relance avec La Lauragaise

Le travail à repris ce mercredi à La Lauragaise, nom de renaissance de Spanghero touchée à mort par le scandale du "horsegate". Laurent Spanghero, 74 ans, a réussi à relancer l'activité de la branche " plats cuisinés ", avec, dans un premier temps, la fabrication de cassoulets dont les ingrédients sont d'origine locale. C'est d'ailleurs la nouvelle marque de fabrique de La Lauragaise qui veut couper les ponts avec le système qui l'à mis à terre. "Nous allons miser sur le terroir, tant au niveau des approvisionnements que des produits finis, avec des plats comme les cassoulets qui n'existent pas encore au rayon frais en grande distribution", explique Didier Jug, directeur général d'Investeam, associé à Laurent Spanghero dans le projet de reprise, qui espère "redonner confiance" aux clients. La reprise de l'activité de plats cuisinés devrait être progressive, au gré des commandes, avec une quarantaine de personnes pour commencer sur les 95 salariés repris par Laurent Spanghero. Après les congés d'été, l'entreprise devrait être contrainte de recourir au chômage partiel. Après la défection de Lidl et Norma, quatre enseignes de la grande distribution dont Carrefour ont passé commande. "Lorsque notre offre a été remise, nous ignorions ces défections alors qu'elles étaient connues du ministre de l'Agroalimentaire et de l'administrateur judiciaire", déplore Didier Jug, qui a interjeté appel auprès du tribunal de Carcassonne afin d'"ajuster" son offre.

Voir plus

Le journal
2 octobre 2020 - N° 40
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche