Publié le
Vendredi 2 mai 2014

Santé végétale : vote du Parlement européen

Par un vote en date du 15 avril, les parlementaires européens n’ont pas suivi le rapport de leur commission de l’agriculture qui prônait la mise en place d’une liste positive de végétaux et de produits végétaux de certains pays ou régions qui seraient autorisés à l’importation dans l’UE, préférant le maintien d’une liste négative, comme le suggère Bruxelles.


A partir de 2015, lorsqu’il faudra agir, les services de l’Etat devront s’accorder avec les GDS pour mettre en place des dispositifs de surveillance ou de maîtrise de maladies. “Cela peut être souple ou compliqué, commente le directeur de GDS France, Marc-Henri Cassagne. Souple, pour ce qui est relatif à l’existant. Compliqué, quand cela concernera des maladies émergentes (FCO) ou nouvelles (Schmallenberg). Dans ces cas-là, on tâtonne.” Il peut ainsi y avoir un “plan d’urgence à inventer”.


Par ailleurs, quand la maladie est peu connue, un observatoire peut être mis en place, ainsi que de nouveaux outils. Ce qui implique des moyens humains et financiers… Un dernier point à caler.



Voir plus

Le journal
25 septembre 2020 - N° 39
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche