Publié le
Vendredi 8 septembre 2017

Salon aux champs : Accueillir les “digital natives”

La start-up Samsys, co-fondée il y a un an par l’agriculteur Olivier Guille, se positionne sur le marché des boîtiers connectés conçus pour optimiser les charges de mécanisation, tout comme son concurrent Karnott.
La start-up Samsys, co-fondée il y a un an par l’agriculteur Olivier Guille, se positionne sur le marché des boîtiers connectés conçus pour optimiser les charges de mécanisation, tout comme son concurrent Karnott.

La Cuma ? “C’est un modèle unique dans le monde” ne craint pas d’affirmer le géographe Pierre Gasselin. Depuis soixante-dix ans en effet, son organisation sait évoluer pour s’adapter aux enjeux agricoles. La 20e édition du Salon aux champs, qui s’est tenue les 30 et 31 août près de Lisieux, dans le Pays d’Auge, a montré une fois de plus combien le réseau sait se saisir des mutations technologiques pour se réinventer.

Parmi les 190 exposants, une myriade de start-up avec lesquelles des partenariats sont noués. Sans complexe, ces entreprises cassent les codes du monde agricole et interpellent une nouvelle génération d’agriculteurs “née le smartphone à la main”. Consciente du défi à relever, la FNCuma sait qu’il lui faudra bien plus qu’une part sociale à vendre pour capter et fidéliser ces “digital natives” au sein du réseau. C’est donc aux côtés de ces nouveaux acteurs de l’économie agricole qu’elle compte poursuivre sa route.

Nathalie Barbe

Nathalie Barbe

Voir plus

Le journal
3 juillet 2020 - N° 27
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche