Publié le
Vendredi 16 octobre 2015

Que faire pour diminuer le patinage ?

Pour ne pas pénaliser l'efficacité du tracteur, le patinage doit être inférieur à 15 - 20 %”, conseille Alain Courtois, professeur de machinisme au lycée de La Germinière. René Autellet, consultant indépendant, retient trois moyens essentiels pour limiter le patinage et augmenter l'adhérence des tracteurs.

1 La pression
de gonflage

C’est souvent un compromis entre le travail dans les champs et le trajet sur route. Mieux vaut tendre le plus possible vers la pression minimale et gérer les trajets routiers avec cette contrainte plutôt que d’opter pour une pression adaptée aux déplacements sur route. “On retient d’une manière générale 0,6
à 0,8 bar à l’avant et 0,8 à 1,2 bar à l’arrière.”

2 Le type
de pneus

Les pneus radiaux permettent de limiter la pression de gonflage et offrent une meilleure adhérence. Une pression encore plus réduite est possible avec des pneus conventionnels jumelés. “Le jumelage permet d’ajouter plus de 3 kg par cheval sur l’essieu arrière.”

3 La répartition des poids sur les deux essieux
Sans outil, le poids est supporté à 45 à 50 % sur l’essieu avant et 50 à 55 % sur l’essieu arrière. Si le patinage est excessif, au-delà de 20 %, le tracteur peut “être lesté jusqu’à 45 à 55 kg par cheval, pas plus” à condition que tous les autres paramètres soient à l’optimum. “On a toujours trop de masse à l’avant, enlevez-les dès qu’elles ne sont plus nécessaires.”

Le journal
18 décembre 2020 - N° 51 - Notre dernier numéro
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche