Publié le
Dimanche 4 octobre 2020

Quand les éleveurs du Haut Anjou prenaient leur production en main

Les éleveurs laitiers du Haut-Anjou avaient créé deux fromages, une tomme, mais aussi le Saint-Fiacre, "un exercice difficile" pour les fromagers.
Les éleveurs laitiers du Haut-Anjou avaient créé deux fromages, une tomme, mais aussi le Saint-Fiacre, "un exercice difficile" pour les fromagers.
Article réservé aux abonnés

Avant que le couple de Valicourt et leur associé Nicolas Morillon ne reprennent officiellement la fromagerie de Bierné, en février dernier, celle-ci était à l’arrêt depuis cinq ans. Son activité aura été plus courte : quatre ans.

En 2011, la Laiterie des éleveurs laitiers du Haut-Anjou sort de terre sur les 15 000 m2 de terrain. L’outil d’environ 1 000 m2 dispose de deux lignes de fabrication et de quatre caves d’affinage. Malgré l’enthousiasme, l’outil peinera à trouver un niveau de rentabilité suffisante.

Les volumes commercialisés dépasseront à peine les 10 % de la capacité de transformation. Très vite, cette situation devient...

Article paru dans "L'Avenir Agricole" du 2 octobre 2020 - N° 40
(Version numérique 1,90 €)
(Profitez de tous les avantages abonnés)
Déjà abonné ?Se connecter

Voir plus

Le journal
23 octobre 2020 - N° 43
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche