Publié le
Vendredi 16 juin 2017

Prix du lait : 1 000 jours, 48 heures et une seconde chance ?

“Cela fait 1 000 jours que les éleveurs laitiers sont en crise”, calculait André Bonnard, secrétaire général de la FNPL. Après 48 heures d’actions devant des laiteries coopératives, le camp a été levé, mercredi en fin de journée. Des revalorisations du prix du lait ont été annoncées. Encore suspendues toutefois à un geste des GMS. Une rencontre est prévue ce vendredi entre FNPL et distributeurs, afin “d’obtenir des enseignes des engagements précis sur l’application de la loi Sapin II pour les MDD”.

Le ministre de l’Agriculture Jacques Mézard va faire appel au médiateur des relations agricoles. Ce dernier devra “inciter” la grande distribution à “tenir compte de l’évolution de la conjoncture dans les négociations en cours”. Mardi, le ministre a reçu la FNPL mais a rappelé que “ce n’est pas au ministre de se prononcer sur le niveau de prix adéquat”. La filière doit donc se prendre en main pour “fonctionner”.

Et si les éleveurs devaient reprendre leur destin en main ?

Frédéric Gérard

Frédéric Gérard

Voir plus

Le journal
22 mai 2020 - N° 21
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche