Publié le
Mercredi 24 juin 2020

“Prévenir et surveiller car tout peut aller très vite”

“Etre sapeur-pompier volontaire, c’est une passion” estime Sylvain Douillet. Il a commencé à 22 ans et espère bien aller jusqu’à 65 si la santé suit	!
“Etre sapeur-pompier volontaire, c’est une passion” estime Sylvain Douillet. Il a commencé à 22 ans et espère bien aller jusqu’à 65 si la santé suit !
Article réservé aux abonnés

Installé avec son frère à Pré-en-Pail (Mayenne) en polyculture élevage (lait-volailles de Loué-céréales), Sylvain Douillet est pompier volontaire depuis trente ans. Pour lui, la prévention des incendies lors des moissons est capitale car tout peut aller très vite.

Les 28 volontaires du centre d’incendie et de secours de Pré-en-Pail, dont Sylvain Douillet, défendent sept communes en premier appel. Ils sortent régulièrement pour des incendies lors des moissons, les feux étant provoqués par les machines agricoles (échauffement de certaines parties) ou par leurs actions (étincelles provoquées par des...

Article paru dans "L'Avenir Agricole" du 26 juin 2020 - N° 26
(Version numérique 1,90 €)
(Profitez de tous les avantages abonnés)
Déjà abonné ?Se connecter
Le journal
30 octobre 2020 - N° 44
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche