Publié le
Vendredi 8 février 2013

Pour réussir, semer à 5 km/h avec un semoir en bon état

La plateforme Cam Expert 2011 à Ernée, avait testé le semis avec des socs plus ou moins usés. En 2012, à Cigné, on a comparé les disques plus ou moins usés. Le constat est confirmé : on a de moins bons résultats avec des pièces usées (même si les écarts sont moins importants avec des disques qu'avec des socs). Et le constat se confirme, et s'amplifie en fonction des vitesses de semis : les meilleurs rendements sont obtenus à 5 km/h.
Ainsi, à 5 km, on perd 800 kgMS/ha entre disques usés ou non. Si on roule à 8 km/h, l'écart peut monter jusqu'à 1,8 tMS/ha, calcule la coopérative. Derrière, on peut dresser un calcul économique : si, avec des disques usés, on perd 800 kg MS/ha, cela équivaut à 1 700 litres de lait/ha. En fonction du prix au litre, chacun verra l'intérêt de réviser ses disques. Ces données sont issues de la plateforme ainsi que de deux autres parcelles d'essai du département.
Les protocoles de désherbage testés confirment également que la meilleure stratégie consiste en deux passages : un pré-levée et un post-levée. Le rendement est de 14,4 tMS/ha. La stratégie sans désherbage réalise 12,6 tMS/ha, ce qui est un bon résultat.
Quant à la densité, on obtient de meilleurs résultats à 102 000, dans les conditions de sol de Cigné.


Le meilleur couvert :
en association



Parallèlement, des parcelles de maïs après différents couverts végétaux ont été implantées. “On essaie de trouver un équilibre de plantes qui libèrent au mieux l'azote et le carbone, c'est-à-dire ni trop vite ni trop lentement explique Philippe Lécuyer, ingénieur développement à la Cam. “Le couvert doit répondre à plusieurs objectifs : s'implanter rapidement, fixer rapidement les éléments nutritifs du sol, se détruire facilement (si possible avec le gel) et libérer les éléments N, P, K, Ca, Mg de façon optimale”. Pour résoudre cette quadrature du cercle, la Cam passe par des associations d'espèces. Les meilleurs résultats pour ces couverts de cycle long (hiver) sont obtenus en associant des vesces, du trèfle d'Alexandrie, et des graminées (avoine rude) ou de la phacélie.


Voir plus

Le journal
18 décembre 2020 - N° 51 - Notre dernier numéro
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche