Publié le
Vendredi 29 mars 2013

Pour la FRSEA de Bretagne qui souligne à quel poi

Pour la FRSEA de Bretagne qui souligne à quel point “l’élevage breton est en danger”, le ministre de l’agriculture a “oublié” les éleveurs de porcs, volailles, de lapins et les producteurs d’œufs.
La Fnec (fédération des éleveurs de chèvres) se félicite d’avoir été entendue par les pouvoirs publics mais continue d’œuvrer pour une hausse du prix du lait de chèvre significative dans les prochains mois.
la Confédération paysanne “voit enfin un début de prise en compte de ses propositions dans l’annonce faite hier par le ministre de l’Agriculture”. Surtout, la CP apprécie les modalités de l’aide : “L’orientation des 44 millions d’aide va en effet dans le sens d’une redistribution plus efficace en direction des petites et moyennes fermes, ainsi que des jeunes installés. L’enveloppe reste cependant insuffisante et l’oubli des éleveurs d’ovins est incompréhensible”. Pour sa part, la Coordination rurale estime que “les éleveurs méritent mieux qu'une aumône, ils veulent des prix”.


Manifestations




La FNSEA, a lancé un appel à manifester dans tous les départements pour la journée du 12 avril, sur le thème “Sauvons l'élevage français”. Cette mobilisation sera suivie d'un appel, national, pour le mois de juin à Paris.


Dominique Barrau estime que “ce qui manque le plus aujourd'hui aux éleveurs, ce ne sont pas quelques aides supplémentaires, complexes”, mais “la capacité à répercuter nos charges dans nos prix”.


Des manifestations d'éleveurs d'ovins ont eu lieu le 23 mars à Toulouse, Lyon, Marseille et dans la Drôme pour dénoncer “la concurrence déloyale” de l'agneau néo-zélandais, lors d'actions de sensibilisation auprès des consommateurs à l'approche des fêtes de Pâques.



Rééquilibrage




Le p-dg de Système U, Serge Papin, propose la mise en place de contrats tripartites entre éleveurs, industriels et distributeurs, un mécanisme de révision des prix tenant compte des variations des cours de matières premières pour les produits comme le lait et la volaille, et une redéfinition du calcul du seuil de revente à perte (SRP) intégrant une partie des coûts de distribution, cela afin de rééquilibrer au profit des PME et des filières.



Voir plus

Le journal
27 novembre 2020 - N° 48
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche