Publié le
Vendredi 4 mars 2016

Pour l’élevage, la crise s’installe en intensité et dans la durée

Début 2016, le prix du lait standard s'établit en France à 290 €/1 000 litres. La baisse se poursuit, puisque ce prix s'élevait à 309 €/1 000 litres en moyenne sur l'année 2015, soit déjà 15 % de moins que l'année précédente. En Pays-de-la-Loire, les prix annoncés par les laitières pour janvier vont de 263 €/t à 315 €/t.
Alors que la collecte régionale a progressé de 3,4 % sur les dix premiers mois de la campagne, la hausse est très variable d'un département à l'autre : +2 % en Sarthe, +2,5 % en Loire-Atlantique mais +8,8 % en Maine-et-Loire. Des différences qui s'expliquent par le fait que la collecte avait déjà nettement progressé dans les deux premiers départements. Au plan national, elle n'a pas progressé, ce qui contraste avec d'autres pays comme l'Irlande (+13 %), les Pays-Bas (+6 %) ou le Royaume-Uni (+2,5 %). La hausse moyenne au niveau européen s'élève à 2,5 % sur l'année 2015, ce qui contribue sensiblement au déséquilibre du marché mondial.


Lait de vache : un contexte mondial toujours difficile



Lait de chèvre : prix en hausse



En Pays-de-la-Loire, les prix payés aux producteurs ont progressé de 4,6 % en 2015. Les livraisons sont restées quasi stables au niveau régional comme au niveau national. Les fabrications de produits caprins ont en revanche progressé de 7 %.



Viande bovine : conjoncture déprimée



Les réformes laitières sont toujours dynamiques (+7,5 % en Pays-de-la-Loire comme au niveau national en 2015), ce qui fait pression sur les cours des vaches allaitantes. La cotation de la charolaise R+ a reculé de près de 10 % en deux ans. Le marché du maigre est marqué par une forte demande turque en ce début d'année. En veau de boucherie, une embellie des cours est constatée en ce début d'année, même s'ils restent inférieurs à ceux des années précédentes.



Porc : une crise sans fin ?



Le prix du porc s'est dégradé de près de 20 % en trente ans. “Depuis 2007, le prix de l'aliment connaît des hausses que le prix du porc ne compense pas, rendant la situation des éleveurs intenable”, constatent les auteurs de la note de conjoncture. 2015 a été marquée par une hausse de la production dans toute l'Europe et notamment en Espagne (+7 %), ce qui impacte le prix. Il était de 1,24 € au MPB en 2015.


Voir plus

Le journal
30 octobre 2020 - N° 44
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche