Publié le
Mardi 29 septembre 2020

Porcelets : réduire la dépendance protéique des filières françaises de l’élevage

Article réservé aux abonnés

Il est évidemment intéressant de produire plus de protéines "substitut" au soja importé, mais il est aussi possible de réduire le taux de protéines dans les aliments pour animaux.

Le soja brésilien importé pour alimenter les animaux d’élevage est pointé du doigt aussi bien par les ONG que par le ministre de l’Agriculture. Il l’a répété le 16 septembre lors de la table ronde organisée par le Space de Rennes [notre précédente édition]. Pour réduire la dépendance protéique de la France, il est possible de substituer le soja par d’autres matières premières.

Réduire le taux de protéines dans les aliments est aussi une bonne option. Cela présente un avantage sur...

Article paru dans "L'Avenir Agricole" du 25 septembre 2020 - N° 39
(Version numérique 1,90 €)
(Profitez de tous les avantages abonnés)
Déjà abonné ?Se connecter

Voir plus

Le journal
23 octobre 2020 - N° 43
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche