Publié le
Mardi 16 juin 2020

Plan Protéines : du non OGM, bio et français

On s’attend à un doublement des surfaces de soja.
On s’attend à un doublement des surfaces de soja.
Article réservé aux abonnés

Le plan Protéines France prévoit une forte évolution des surfaces cultivées en soja, tournesol, pois et féverole. Quant à la demande en matières premières protéiques non OGM et d’origine France, pour alimentation animale, on estime qu’elle sera multipliée par trois (1).

Même si la France est exportatrice nette de protéines végétales grâce aux céréales (2), elle est très dépendante en protéines pour l’alimentation humaine. Par exemple, “50 % des lentilles sont importées du Canada”, précise Corinne Peyronnet de Terres Univia. Mais le pays affiche surtout une forte dépendance aux importations de matières riches en protéines (MRP) en nutrition animale pour complémenter les fourrages. Si la production française et la consommation des protéagineux, tourteaux de colza et tournesol s’est bien développé depuis les années deux mille, la...

Article paru dans "L'Avenir Agricole" du 19 juin 2020 - N° 25
(Version numérique 1,90 €)
(Profitez de tous les avantages abonnés)
Déjà abonné ?Se connecter

Voir plus

Le journal
23 octobre 2020 - N° 43
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche