Publié le
Vendredi 12 mai 2017

Nouvelles technologies : des tracteurs, des robots, et de l'humain

Les tracteurs autonomes ont fait parler d’eux au dernier Sima. Ils font la preuve des capacités technologiques des constructeurs. Toutefois, beaucoup de facteurs entrent en ligne de compte pour envisager une utilisation... à commencer par l’intérêt de l’utilisateur.
Les tracteurs autonomes ont fait parler d’eux au dernier Sima. Ils font la preuve des capacités technologiques des constructeurs. Toutefois, beaucoup de facteurs entrent en ligne de compte pour envisager une utilisation... à commencer par l’intérêt de l’utilisateur.

Les nouvelles technologies ont modifié les métiers de l’agriculture, comme ceux de l’amont et de l’aval. “Nous avons dédié une vingtaine de technico-commerciaux (sur 120) au conseil pour les outils d’aide à la décision. On a aussi recruté des ingénieurs hors agriculture, des statisticiens” décrit Bertrand Pinel de Terrena.
Les constructeurs sont en première ligne, force de propositions et d’innovations. Toutefois, derrière le matériel, l’humain et les relations humaines restent les ressorts incontournables. Pour progresser, les fabricants doivent se parler et mettre en place des collaborations.

Par ailleurs, les merveilles des nouvelles technologies s’apparenteront à un pétard mouillé si leur utilisation ne répond pas à un besoin, ou si leur coût est disproportionné. Elles doivent se mettre au service de l’agriculteur. “L’innovation est la rencontre de la recherche, de la technique et de la réalité économique. Il faut qu’une innovation ait un marché, des clients” confirme Fabien Arignon, directeur de Sitia.

Rémi Hagel

Rémi Hagel

Voir plus

Le journal
17 juillet 2020 - N° 29
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche