Publié le
Vendredi 3 juillet 2015

Maturation dans de bonnes conditions

Les colzas bénéficient de conditions de rayonnement optimales pour la phase de remplissage. Les pluies orageuses des 12-13 juin ont été les bienvenues pour maintenir une bonne alimentation hydrique notamment dans les terres les plus séchantes. Les maladies de fin de cycle sont discrètes dans la majeure partie des situations et les conditions ne sont pas favorables à leur développement. Seuls quelques symptômes de sclérotinia, pseudocercosporella sur siliques ou cylindrosporiose sont visibles. En général, la situation est saine.
Ponctuellement, la mycosphaerella, favorisée par des conditions douces et humides de printemps, peut présenter des symptômes importants sur feuilles et siliques. Sur siliques, les graines de colza peuvent être contaminées et porteuses de l'inoculum. La gestion des résidus de culture par enfouissement permet de diminuer sa présence pour les prochaines campagnes.
Les pucerons cendrés sont fréquemment dénombrés dans les parcelles et localement de manière importante. Mais les auxiliaires sont également présents, limitant ainsi la pression de ce ravageur. Seules des infestations très importantes pourraient pénaliser le remplissage.

Voir plus

Le journal
18 décembre 2020 - N° 51 - Notre dernier numéro
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche