Publié le
Vendredi 19 juin 2020

Maîtriser le salissement sans glyphosate, un défi !

Les nombreux visiteurs se sont répartis en petit groupe pour observer la plateforme d’essai Apad de maïs, soja, blé et colza.
Les nombreux visiteurs se sont répartis en petit groupe pour observer la plateforme d’essai Apad de maïs, soja, blé et colza.
Article réservé aux abonnés

La perspective de l’arrêt du glyphosate inquiète l’agriculture de conservation. L’Apad nationale cherche des solutions alternatives pour gérer l’enherbement au travers cinq plateformes d’essai dont une est située en Sarthe.

Quel que soit le système de cultures, lutter contre les adventices reste le nerf de la guerre. Et peut-être encore plus en agriculture de conservation des sols (ACS), technique dépendante du glyphosate dont les adeptes redoutent son interdiction.

Existe-t-il des alternatives durables au fameux herbicide ? C’est pour approcher cette question que l’Apad a répondu à un appel à projet lancé par l’Office français de la biodiversité. Objectif premier de SOLutionsACS ? Identifier les leviers pertinents pour gérer les adventices en ACS. Cinq plateformes de cultures ont été implantées sur le territoire français dont une à Marolles-les-Saint-Calais (Sarthe) chez Philippe Durand (1). Le céréalier en ACS depuis...

Article paru dans "L'Avenir Agricole" du 19 juin 2020 - N° 25
(Version numérique 1,90 €)
(Profitez de tous les avantages abonnés)
Déjà abonné ?Se connecter

Voir plus

Le journal
10 juillet 2020 - N° 28
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche