Publié le
Mercredi 22 avril 2020

Lumino lighting, la lumière artificielle qui imite la lumière du jour

Particularité de ces tubes led, ce sont à la fois l’intensité et la température de couleur qui peuvent être modulées pour imiter les variations de la lumière naturelle.
Particularité de ces tubes led, ce sont à la fois l’intensité et la température de couleur qui peuvent être modulées pour imiter les variations de la lumière naturelle.

On pourrait percer des fenêtres dans les bâtiments pour faire entrer la lumière du jour. Calipro, filiale de la Cooperl, a préféré inventer un système qui imite la lumière naturelle. Et ce n’était pas si simple, à en croire Richard Desbois, directeur commercial de Calipro : “On savait augmenter l’intensité lumineuse, on savait aussi modifier la température de couleur de la lumière, mais on ne savait pas faire les deux à la fois. Là on combine les deux.”

Le dispositif fonctionne pour tout type de bâtiment hors sol. Un tableau à écran tactile permet de programmer l’intensité et la température de couleur de la lumière pour “reconstituer fidèlement l’éclairement naturel et toutes ses variations d’une journée ensoleillée”. Le spectre de température de couleur s’étend de 2 200° Kelvin (lumière froide équivalente à celle d’un tube fluorescent) à 6 500°K (équivalent de la lumière du soleil à midi).

Productivité et bien-être

Principal argument avancé par le constructeur, la productivité. “Avec le régulateur programmable, l’éleveur peut adapter la lumière aux besoins physiologiques de l’animal”, s’enflamme Richard Desbois. “En volaille, la lumière a un impact fort sur la productivité des lots”, affirme-t-il. Lors de la phase du nourrissage, l’éleveur augmenterait l’intensité lumineuse et la température de couleur puis la ferait redescendre pour accompagner la phase de repos. “On pourrait voir apparaître des cahiers des charges très précis mentionnant des conditions de luminosité”, imagine encore Richard Desbois.

En porc, “on peut envisager une couleur plus froide en verraterie et plus chaude en maternité”, propose le technicien commercial. Aucune expérimentation n’a pour l’instant été conduite pour démontrer l’efficacité de la lumière pour la reproduction des porcins.

Autre argument mis en avant par Calipro, le bien-être animal. “Pour le porcelet par exemple, la rupture entre la maternité et le post-sevrage peut être atténuée par la lumière, avec laquelle on peut accompagner la transition.” Avec l’évolution des normes bien-être, “la lumière ne fera pas tout, mais c’est un des éléments qui permettront d’accompagner les évolutions futures”, résume Maxime Lemercier, commercial.

La filiale de Cooperl propose une solution au cas par cas à ses clients, selon les spécificités de chaque bâtiment, ses zones de vie, de productivité, la présence ou non de fenêtres. Difficile dans ce contexte d’avoir une estimation du coût. Calipro ne communique aucun chiffre, préférant s’en tenir à des éléments généraux : “En remplaçant les réglettes fluo, on réalise une économie de 50 %.” Par rapport à un tube led qui ne régule que l’intensité, “le surcoût est de 30 %” indique Maxime Lemercier.

A.H.

Voir plus

Le journal
18 décembre 2020 - N° 51 - Notre dernier numéro
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche