Publié le
Vendredi 17 juin 2016

Limiter la propagation et la dissémination

- Faucher les hampes florales avant la pleine émergence de l'inflorescence. Il semblerait que les graines laiteuses soient viables.
- Maintenir une bonne densité de la prairie (sursemis, rebouchage des dégâts de sangliers, etc.). En effet, le rumex aimant la lumière, une bonne densité des prairies contrarie sa pousse.
- Eviter le sur-pâturage comme le sous-pâturage. Une alternance fauche pâturage semble avoir un effet dépressif sur le rumex, de même que le pâturage mixte (alternance bovin/caprin ou ovin).
- Déplacer souvent les bacs à eau et les râteliers dans les prairies. Cela limite le piétinement et l'accumulation de matière organique dans ces zones.
- Composter les fumiers pour neutraliser les graines de rumex. Le compostage doit être effectué dans les règles en s'assurant que la température dépasse les 55 °C.
- Brûler les plantes arrachées et ne pas les mettre sur le fumier ou sur le bord de la parcelle.
- Adapter les apports. Une fertilisation trop importante en azote favorise les rumex.
- Faire attention aux contaminations extérieures : achat pailles, fourrages, matériel agricole en commun, etc.

Voir plus

Le journal
18 décembre 2020 - N° 51 - Notre dernier numéro
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche