Publié le
Vendredi 15 février 2013

L'Europe laitière à l'aube libérale

Les élections aux chambres d'agriculture viennent de livrer leurs résultats, en France: nous sommes donc bien en février 2013. Dans un an, la dernière campagne laitière laissera progressivement place à un marché européen démuni de ses quotas. 

Plus libérale, sous Mariann Fischer Boel, Bruxelles commence à vouloir repenser le problème et à remettre des garde-fous, avec Dacian Ciolos. Mais est-ce encore possible? Les avis sont nuancés.
Un tour d'horizon des forces en présence, au niveau de l'Europe de l'Ouest principalement, permet de mettre en évidence les velléités productivistes, celles-là mêmes qui réfutent l'idée que la Commission agricole leur impose encore des cadres. Mais derrière ces fiers à bras, la casse n'est pas loin. Le phénomène n'est d'ailleurs pas propre à l'UE à 27.
 L'exemple suisse le rappelle. L'étendue des surfaces céréalières le montre chaque jour un peu plus. 
Pour que l'Europe laitière reste une force, il faudra que les éleveurs aient encore la motivation de traire leurs vaches, demain. L'Espagne semble s'en préoccuper. 
Frédéric Gérard

Voir plus

Le journal
29 mai 2020 - N° 22
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche