Publié le
Lundi 5 octobre 2020

Les glands, toxiques à grande dose

Les brebis en raffolent et à grande dose, mais le tanin qui est libéré est toxique. (photo Ciirpo)
Les brebis en raffolent et à grande dose, mais le tanin qui est libéré est toxique. (photo Ciirpo)

Lors des changements de parcelle ou de passages dans les chemins, les brebis se précipitent sous les chênes pour consommer les glands, particulièrement nombreux cet automne.

En période de grand vent, il n’est pas rare de surprendre les brebis attroupées sous ces arbres. Elles attendent que les glands encore verts tombent ! Or, ces glands immatures sont les plus toxiques. Ils ont conservé leur capsule, qui est la partie la plus concentrée en tanins, alors que les glands mûrs qui tombent naturellement sont consommés sans la capsule.

Le tanin libère du pyrogallol, une substance toxique pour les reins lors de consommation importante. La dose nuisible n’est pas précisément connue. Si les glands sont bien secs et que l’ingestion est régulière, les risques sont peu élevés.

Des tanins toxiques

Il faut avant tout essayer de prévenir l’intoxication : les traitements sont illusoires et la maladie difficile à détecter. Les animaux ne doivent pas avoir une grande quantité de glands à disposition sans en avoir consommé les jours précédents. On peut choisir de faire pâturer les parcelles avec des chênes par les lots de brebis de taille importante. La pose d’une clôture électrique est possible, mais très contraignante.

Laurence Sagot Institut de l’Elevage/ CIIRPO

Voir plus

Le journal
23 octobre 2020 - N° 43
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche