Publié le
Vendredi 17 octobre 2014

Les femmes cliquent de plus en plus

La commission “Femmes en agriculture” de la chambre d'Agriculture avait placé sa journée annuelle sous le signe du numérique. Mardi dernier à Châteaubriant, 60 agricultrices ont confronté leurs expériences. Dans les fermes laitières notamment, le groupe Erdre et Loire a livré des témoignages sur les outils qui se mettent en place à vitesse grand V dans les fermes laitières. Salariée pendant onze ans à Ancenis, Octavie a préparé un BP-REA avant de s'installer en Gaec avec son mari et ses beaux-parents. “Avec son smartphone, il surveille les vêlages en temps réel. Installé en 2009, le robot Lely nous apporte de la souplesse dans le travail et nous libère de l'astreinte de la traite”, explique cette maman de deux enfants de 6 ans et 8 mois, qui dit aussi posséder une tablette. “Mes beaux-parents partiront à la retraite dans deux ans, c'était donc toute l'organisation du travail qui devait être prise en compte.” Elle et d'autres qui ont témoigné de leur relation avec le numérique, se situent dans la catégorie des précurseurs, formés et motivés. Mais il en existe deux : “Les résistantes, c'est-à-dire les femmes qui sont proches de la retraite. Et les ‘malgré nous’, qui s'y mettent car elles n'ont pas le choix” a expliqué Philippe Denis, médiateur numérique à la médiathèque de Lorient. Un petit sondage dans la salle a permis de voir que c'était cette dernière catégorie qui était la mieux représentée. “Le numérique, c'est à la fois un moyen facilitant dans votre métier d'agricultrice, un moyen d'expression pour vous faire connaître, avec les sites de vente en ligne par exemple, et bien sûr un moyen de rencontrer d'autres professionnels”, dit-il.

Voir plus

Le journal
4 décembre 2020 - N° 49
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche