Publié le
Vendredi 5 avril 2013

Les Blondes dans les starting-blocks

L'Association des éleveurs de Blondes d'Aquitaine de la Mayenne va encore bien s'amuser en 2013, du moins les passionnés de concours. “Il y a déjà du monde de motivé pour aller à l'interrégional de Forges-les-Eaux (Seine-Maritime), en juin. On mènera sûrement deux camions d'animaux” annonce le président Gérard Barbier. La dynamique est toujours bien présente, la bonne tenue des ventes de génisses l'an passé (au Mans et à Cournon) contribue­ à motiver. Sur leur agenda, les éleveurs ont aussi coché le Cima et le National dans l'Aveyron. Et le Space qui mettra la Blonde à l'honneur, avec 80 animaux. L'année finira avec une porte-ouverte (qui reste à bâtir). Lors de l'assemblée générale, le 21 mars, Philippe Carteron, de la Chambre, a abordé l'alimentation par mélangeuse. “Techniquement, cela n'entraîne pas d'amélioration spectaculaire, mais donne une grande souplesse de travail. On gagne du temps et on peut incorporer de la paille” en retient le président. Ce matériel demande une taille minimum de troupeau. Economiquement, “le label Blond se porte plutôt bien” : 832 animaux ont été commercialisés par L'association sarthoise des Blondes d’Aquitaine (ASBA), et 167 par la Cam. Par rapport à la demande, l'offre est “juste suffisante”. Mais face à la hausse des cours, “la grille évolue dans le bon sens”

Voir plus

Le journal
7 août 2020 - N° 32
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche