Publié le
Mercredi 18 novembre 2020

Les 22 taureaux Limousins vendus à 3 308 euros en moyenne

Sur le ring, Panpan, de Stéphane Tatin.
Sur le ring, Panpan, de Stéphane Tatin.

S'il n'y avait pas eu les masques, on aurait dit une vente normale. Vendredi 13 novembre, 22 reproducteurs Limousins ont été vendus aux enchères, à Château-Gontier (Mayenne). "Une réussite" selon Vincent Raynaud, qui a eu la charge de sélectionner ces mâles dans les élevages de la région, puis d'animer la vente. Celle-ci était organisée par la fédération régionale des éleveurs Limousins des Pays de la Loire, en collaboration avec Seenovia et Bovineo.

Un rendez-vous régulier

Les chiffres de la réussite ? Sélectionnés parmi 62 "candidats", 22 veaux, issus de vingt élevages de la région, figuraient au catalogue. Tous étaient présents le jour J, aucun pépin à déclarer. Tous ont été vendus (l'an dernier, deux n'avaient pas trouvé preneur). A partir d'un prix de retrait de 2 400 € pour les moins de 15 mois et 2 600 € au-delà, le prix moyen s'est élevé à 3 308 €. "C'est très très bien !" commente l'animateur. Le top price est allé au Gaec Hupin (Loire-Atlantique) pour Polder, vendu 4 725 €. L'animal a été acquis par la Sica Union Lorraine.

"On est content de la participation, tant des vendeurs que des acheteurs, dans un contexte difficile" commente Frédéric Pungeot, le président de la fédération régionale. Environ 80 personnes ont assisté à cette vente sous pli, organisée sous la partie conservée de l'ancien foirail. L'espace a été équipé des tubulaires neufs acquis pour le marché aux broutards, qui n'a pas perduré. Ainsi, "le foirail est adapté à notre vente" apprécie Franck Houdmon, secrétaire de Mayenne Limousin. "La vente répond à la demande locale. C'est la troisième année. On prend date pour la suite." Pour les éleveurs Limousins, c'est devenu un rendez-vous régulier de début novembre.

Rémi Hagel
Le journal
27 novembre 2020 - N° 48
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche