Publié le
Vendredi 20 septembre 2013

Le photovoltaïque toujours rentable

Vendredi 6  septembre, Solewa organisait une porte ouverte sur l'exploitation de Willy Valais, à La Roë. L'installation photovoltaïque de 750 m2 fonctionne depuis le 6 mars dernier. Elle produira, en théorie, 102 000  kWh/an, mais a déjà réalisé 78 % de l'objectif annuel au cours des six premiers mois. Même si les jours vont raccourcir, les 22 % restant devraient être atteints aisément. 

Pour Willy Valais, l'investissement coule de source : producteur de lait et de viande bovine, il cherche à diversifier ses productions. “Il faut toucher à tout.” Ses bâtiments avaient l'orientation parfaite, plein sud. Les travaux ont duré un mois, où le toit a été démonté, remplacé par un bac acier, qui assure l'étanchéité sous les panneaux photovoltaïques.

A un euro investi, trois fois plus de surface

Le retour sur investissement devrait être de 12 à 15 ans. Certes, le coût de rachat de l'électricité a baissé, mais investir dans le photovoltaïque reste intéressant. “Depuis six ans, c'est toujours le cas” confirme Olivier Duclos, de Solewa. Car le prix des panneaux a chuté en conséquence. Son collègue Yoann Carré sort la calculette : “A un euro investi, c'est trois fois plus de surface qu'il y a quatre ans.” Ainsi, un agriculteur A qui aura investi 180 000  euros à l'époque pouvait produire 36 000  W. Un agriculteur B aujourd'hui, produirait 100 000  W avec la même somme. Le tarif de rachat est plus élevé pour le A, pendant 20 ans. Mais avec la différence de surface, le chiffre d'affaires est le même pour A et B, soit environ 20 000  euros par an. Au-delà des 20 ans, qui est la durée du contrat d'achat, A et B seront à égalité, et B continuera de produire beaucoup plus avec ses 100 000  W. Voilà pourquoi investir aujourd'hui reste rentable, assurent les vendeurs. Les panneaux ont une durée de vie de 35 à 40 ans.

Olivier Duclos conseille à chaque agriculteur qui projette de monter un bâtiment neuf d'envisager l'installation photovoltaïque. “Cela permettra de payer une bonne partie du bâtiment.”

Solewa, dont le siège est au Mans, emploie 30 salariés, et a réalisé plus de 500 installations agricoles en Pays-de-la-Loire. 95 % de son activité se fait avec le milieu agricole, ce qui en fait le premier installateur des Pays-de-la-Loire, en agriculture.

Rémi Hagel



Rémi Hagel

Voir plus

Le journal
18 décembre 2020 - N° 51 - Notre dernier numéro
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche