Publié le
Vendredi 3 juin 2016

Le patron du Sival met la pression sur Angers

(il y a une photo possible. Si besoin, prendre sur le disque archives >foires-manifestations > Sival)


Une semaine après que le Salon du végétal a annoncé sa délocalisation d'Angers vers Nantes (l'Avenir agricole de la semaine dernière), le président du Sival Bruno Dupont met la pression sur le maire d'Angers. « J'avais demandé en janvier à ce que l'on gagne quelques mètres carrés, même provisoires, et depuis aucune réunion ne s'est faite » regrette-t-il dans les colonnes du quotidien Le Courrier de l'Ouest, avant d'ajouter : « Le Sival, c'est le salon qui rapporte le plus à Angers, il faut être à la hauteur et lui donner une place nécessaire ». Ce salon des productions maraîchères, viticoles et arboricoles, qui fêtait ses trente ans en janvier dernier, se sent en effet à l'étroit au parc des expositions d'Angers. Il accueille chaque année plus de 20 000 visiteurs.



Par ailleurs, le département, la région et la communauté agglomération d'Angers ont décidé conjointement de supprimer leurs subventions accordées au Bureau horticole régional (BHR), organisateur du salon du végétal, en riposte à l'annonce de son déménagement vers Nantes. Cela représente un montant total de 95 000 euros.


Voir plus

Le journal
23 octobre 2020 - N° 43
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche